Le Loup Blanc

Le Loup Blanc -

LE LOUP BLANC

de lecture - mots

Le loup arctique (Canis lupus arctos), aussi appelé loup polaire ou loup blanc, est un mammifère de la famille des canidés et une sous-espèce du loup gris. Ce sont des animaux du Grand Nord. Ils habitent l'Arctique canadien, l’Alaska et le nord du Groenland. Le loup arctique et le loup gris sont les seules sous-espèces du loup que l'on peut encore trouver sur l'ensemble de son aire de répartition d'origine, en grande partie parce que, dans leur habitat naturel, ils rencontrent rarement les humains.

L'évolution du loup blanc continue de faire l'objet de débats entre les experts. On pense que la plupart d'entre eux ont évolué à partir d'autres types de chiens il y a plus de 50 millions d'années. On croit aussi qu'en raison de l'âge glaciaire, certains loups se sont retrouvés dans cette région très froide.

Ils ont pu développer une anatomie qui leur a permis de s'adapter aux températures extrêmement froides. Ils ont aussi appris à survivre avec la graisse stockée dans le corps au lieu d'avoir besoin de nourriture aussi souvent que les autres espèces de loups.

La population mondiale estimée est de 200000 loups blancs.

1) Caractéristiques du loup arctique

Les loups arctiques sont généralement plus petits que les loups gris. Ils mesurent environ 0,9 à 1,8 mètre de long en incluant la queue. Le loup polaire mâle est plus grand que le loup polaire femelle. La hauteur de leurs épaules varie de 63 à 79 centimètres. Les loups arctiques sont plus volumineux que les loups gris, pesant souvent plus de 45 kilogrammes. Des poids allant jusqu'à 80 kilogrammes ont été observés chez les mâles adultes.

Les loups arctiques ont habituellement de petites oreilles, ce qui les aide à maintenir leur chaleur corporelle. Le mâle alpha est toujours le plus grand et continuera à grandir après l'arrêt des autres loups. Le loup arctique peut être noir, gris ou blanc.

Le loup blanc a des dents très tranchantes ainsi que des mâchoires puissantes. Ils sont capables de se déchirer dans la chair et de croquer les os des animaux qu'ils capturent.

2) Comment le loup blanc s’est-il adapté à son environnement ?

Loup Blanc

Les loups arctiques survivent dans certains des endroits les plus froids de la terre, ils ont un certain nombre d'adaptations anatomiques, comportementales et physiologiques qui leur permettent de le faire avec succès.

Ils ont tout d’abord des petites oreilles pour réduire leur rapport surface/volume (anatomique). Cela signifie qu'il y a moins de surface pour perdre de la chaleur.

a) Une fourrure saisonnière camouflée épaisse (anatomique)

Le pelage du loup arctique est épais et très isolant. Il est de couleur claire, souvent presque blanc, mais peut aussi être assez gris chez certains individus. Il est constitué de couches intérieures et extérieures. Les poils intérieurs sont plus courts et plus doux pour l'isolation et les poils extérieurs sont plus longs et forment une couche imperméable à l'eau et à la neige qui devient plus épaisse à mesure que le temps plus froid commence à arriver. Par conséquent, leur température corporelle peut rester suffisamment chaude même lorsqu'il fait un froid glacial.

b) De la fourrure sur les pattes (anatomique)

Elle permet d’isoler les pattes de la neige et de la glace et aussi pour assurer une meilleure adhérence sur les surfaces glissantes.

c) Une couche épaisse de graisse corporelle (anatomique / physiologique)

Cette couche de graisse permet l'isolation et le stockage des aliments afin d'aider à survivre l'hiver lorsque l'approvisionnement alimentaire peut être intermittent.

d) Des échangeurs de chaleur à contre-courant dans les pattes (anatomique/physiologique)

Comme de nombreux autres animaux, y compris les chiens domestiques, il existe un mécanisme dans les pattes des loups arctiques qui les maintient à une température inférieure à celle du noyau du corps, ce qui minimise la perte de chaleur par cette extrémité qui est en contact avec le sol. Le sang qui entre dans les pattes sert à réchauffer le sang qui s'en va, ce qui empêche le noyau d'être refroidi par la perte de chaleur aux extrémités. Des mécanismes similaires sont également trouvés dans les pieds d'oiseaux comme les canards et les pingouins.

3) Comment le loup blanc chasse-t-il ?

Loup Blanc Arctique

Le loup arctique, comme tous les loups, chasse en meute. Ils s'attaquent surtout aux caribous et aux bœufs musqués, mais ils tuent aussi un certain nombre de lièvres arctiques, de phoques, de lagopèdes et de lemmings, ainsi que d'autres petits animaux. L'orignal est aussi une proie commune, ses longues pattes peuvent le rendre lent et parfois coincé dans la neige épaisse, ce qui le rend vulnérable aux attaques des meutes de loups. Comme les plantes de pâturage sont rares, ils parcourent de grandes étendues pour trouver des proies jusqu'à 2600 kilomètres carrés. Ils suivent ainsi les caribous en migration pendant l'hiver.

4) Reproduction du loup polaire

Beau Loup Blanc

Normalement, seuls les loups arctiques mâles et femelles alpha se reproduisent, mais d'autres peuvent aussi s'accoupler en grandes bandes. En raison du pergélisol arctique et de la difficulté qu'il pose pour creuser des tanières, les loups arctiques utilisent souvent des affleurements rocheux, des cavernes ou même des dépressions peu profondes comme tanières. La mère donne naissance à 2 ou 3 petits de la fin mai à début juin, environ un mois plus tard que les loups gris. On pense généralement que le nombre inférieur de petits par rapport à la moyenne de 4 à 5 chez les loups gris est dû à l'absence de proies dans l'Arctique. Les loups arctiques femelles ont une période de gestation d'environ 63 jours. Les chiots loups restent avec leur mère pendant 2 ans.

À la naissance, les petits loups ont tendance à avoir une fourrure plus foncée et leurs yeux ont des iris bleus qui prennent une couleur jaune-or ou orange lorsque les petits ont entre 8 et 16 semaines. Bien qu'extrêmement inhabituel, il est possible pour un loup adulte de conserver son iris bleu.

La louve devra laisser ses petits seuls de temps en temps pour pouvoir aller se chercher à manger. Cela peut rendre les jeunes louveteaux très vulnérables à ce moment-là. Quand ils auront environ trois mois, ils rejoindront le reste de la meute avec elle. Toute la meute fera ce qu'elle peut pour que ces jeunes puissent survivre.

Les loups arctiques ont une espérance de vie de plus de 18 ans en captivité ; cependant, dans la nature, l'espérance de vie moyenne n'est que de 7 à 10 ans.

5) Les prédateurs du loup blanc arctique

 Bébé Loup Blanc

En raison des régions isolées où vit le loup arctique, il n'a pas trop de problèmes avec les prédateurs. Parfois, les jeunes peuvent être mangés par d'autres animaux s'ils sortent seuls de leur tanière ou s'ils s'aventurent trop loin de la meute. De temps en temps, des batailles avec d'autres meute peuvent se produire en raison de problèmes qui surviennent. Il s'agit souvent d'une lutte pour le territoire, la nourriture ou les droits d'accouplement.

6) Le développement industriel, un désastre pour le loup polaire ?

Contrairement à d'autres espèces de loups, le loup arctique entre rarement en contact avec les humains et n'est pas menacé par la chasse ou la persécution.  Dans certaines régions, le développement industriel menace le loup arctique, car un nombre croissant de mines, de routes et de pipelines empiètent sur son territoire et interrompent son approvisionnement alimentaire. 

7) Le changement climatique entrainera-t-il une extinction du loup blanc ?

Loup des Neiges

Les variations climatiques extrêmes de ces dernières années ont rendu plus difficile pour les populations de bœufs musqués et de lièvres arctiques de trouver de la nourriture, ce qui a entraîné un déclin important de leur nombre. Par conséquent, cela a réduit l'approvisionnement alimentaire traditionnel du loup blanc. Malgré cela, comme nous allons le voir, le loup polaire n’est pas près de s’éteindre.

8) État de conservation du loup arctique

Le loup arctique est classé comme " préoccupation mineure ". Le White Wolf Sanctuary est un refuge pour les loups de l'Arctique situé à Tidewater, en Oregon. La population moyenne de loups dans le sanctuaire est de 8 à 10 sur 16 hectares, dont certains sont des loups qui ont été blessés, sont non désirés ou abandonnés.

9) Être connu comme le loup blanc

Cette expression française vient du temps d’avant. Lorsqu’un loup s’approchait du village, le bouche à oreille rendait la présence du loup connue de tout le village car le loup était craint des villageois. D’où l’expression « être connu comme le loup blanc » qui signifie : être très connu.

Loup Arctique

10) Le Loup Blanc dans la Tanière du Loup™

La Tanière du Loup aussi abrite les Loups Blancs :

Notre tableau : Le Loup Blanc

Tableau Loup Blanc

Notre Housse de Couette Loup Blanc : 

Housse de couette Loup Blanc


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.